Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Les surdoués de l'Université de Tel-Aviv: à 15 ans en 2e année de licence de physique

"À l'école primaire, je m'ennuyais et je me suis présenté au bac de mathématiques": faites la connaissance de Sean Galantzan, 15 ans, élève de seconde qui commence cette semaine sa deuxième année dans la prestigieuse filière de licence de physique et informatique de l'Université de Tel-Aviv.

SeanEn classe de sixième, Sean a passé avec succès son baccalauréat de mathématiques  cinq unités et a été accepté exceptionnellement dans le programme "Odyssea – Scientifiques du futur" de l'Université de Tel-Aviv, destiné en principe aux meilleurs élèves des lycées à partir de la classe de quatrième. Cette année, il passera plus d'heures à l'université qu'au lycée Katzir de Rehovot où il continue ses études secondaires: 21 heures par semaine à l'UTA contre 17 au lycée.

"Je réussis à combiner mes études secondaires avec l'université et à combler les lacunes au besoin", explique Sean. "J'adore étudier, et dès l'école primaire, comme je m'ennuyais, j'ai été autorisé à me présenter au bac de mathématiques. Les études universitaires ne sont pas faciles, mais cela ne me décourage pas, cela me plait et je réussis les examens". Selon ses dires, ses amis lycéens le soutiennent, et le lycée l'encourage et tient compte de ses contraintes, surtout quand il doit se préparer aux examens universitaires.

"Odysséa est conçu pour détecter les jeunes les plus doués et les placer dans un cadre qui leur convient" déclare le Dr. Erez Pyetan, responsable du programme. "Sean est le seul qui ait été accepté dès la classe de sixième, et l'année dernière il est passé  à la Faculté dans la filière d'études sur deux départements. C'était un étudiant brillant qui avait d'excellentes notes qui lui ont permis d'être accepté dans le cadre du programme. La plupart des étudiants ne dépassent pas 85, et lui avait plus de 90. Il est très mur et doué, et a même appris l'anglais tout seul. Je suis sûr que nous entendrons parler de lui".