Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


4e Conférence internationale sur la Cyber-sécurité et inauguration du Centre interdisciplinaire de Cyber-études

כנס הסייברLe Centre Blavatnik de recherche interdisciplinaire de Cyber-études de l’Université de Tel-Aviv a été inauguré le 14 septembre en présence du Premier ministre, Benjamin Netanyahu, dans le cadre de la Conférence internationale sur la Cyber-sécurité qui s’est déroulée cette semaine à l'université. Le Premier ministre a insisté sur l’importance de ce centre à la fois pour la recherche dans ce domaine et pour  l'Etat d’Israel.

Le Centre a été créé pour faire face aux menaces cybernétiques au niveau national, entre autre dans le domaine de la sécurité, et il fonctionnera en collaboration avec le Bureau national israélien pour la cyber-sécurité. Les recherches qui y seront menées porteront sur des sujets primordiaux comme les logiciels de sécurité, les attaques sur les logiciels et le matériel informatique, la cryptographie, les protocoles réseau, la sécurisation des systèmes d'exploitation et des réseaux, etc., ainsi que des thèmes interdisciplinaires.

La 4e Conférence Internationale sur la Cyber-sécurité

La 4e Conférence internationale sur la Cyber-sécurité s’est tenue les 14 et 15 septembre à l’Université de Tel-Aviv, en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, de l’ancien président de l’Etat, Shimon Pérès et d’un public de 2000 personnes, experts internationaux de cyber-sécurité, décideurs politiques et militaires, chercheurs, diplomates et industriels du secteur public et privé.

Organisée en collaboration entre le Bureau national israélien pour la cyber-sécurité et le Centre interdisciplinaire Yuval Ne’eman pour la science, la technologie et la sécurité de l’Université, elle avait pour but l’échange de connaissances, la présentation des dernières technologies et la confrontation des méthodes, des idées et des perspectives dans un domaine qui continue de représenter une menace globale au niveau mondial.

kaspersky2-635x357 1Parmi les spécialistes de renommée internationale qui y ont pris la parole, on peut signaler le Prof. General de réserve Itzhak Ben-Israel, Président de l’Agence spatiale israélienne et du directeur du Centre Yuval Ne’eman, Christopher Painter, coordinateur des questions de cyber-sécurité du Département d’Etat des Etats-Unis, le Général Keith B. Alexander, ancien directeur de l’Agence nationale de la Sécurité du gouvernement américain (NSA), Howard A. Schmidt, ancien conseil pour la Cybersécurité des présidents George W. Bush et Barak Obama, et Eugène Kaspersky, l’un des plus grands experts mondiaux dans le domaine de la sécurité de l'information, PDG de Kaspersky Lab, entreprise spécialisée dans la sécurité des systèmes d’information à l’échelle mondiale.

« Le domaine de la cybernétique devient de plus en plus un champ de bataille » a déclaré le premier ministre, évoquant le fait que pendant l’opération Bordure protectrice le Hamas a également attaqué le cyber- espace israélien. Il a rappelé que la cyber-sécurité et le développement de l’Internet font partie des priorités d’Israël depuis des trois dernières années. « Nous faisons tout notre possible pour qu’Israël maintienne sa position globale de cyber-puissance » a-t-il assuré.

Un groupe de jeunes hackers champions du "Cyber-défi"

Cyber challenge winnersDans le cadre de la conférence, une grande compétition organisée en partenariat entre Symantec, géant de la sécurité de l'information, l’unité informatique  de l’armée de l’air israélienne « Ofek », EMC- RSA et la firme aéronautique Israel Aerospace Industries a opposé 60 experts en sécurité et hackers en tous genres. Le « Cyber ​​Défi » simulait l’environnement virtuel d’une banque. Les concurrents devaient « pirater »  les serveurs et les systèmes informatiques en vue d’atteindre les données des guichets automatiques. Ils devaient pour cela résoudre environ 80 épreuves. La compétition a été gagnée par un groupe de trois jeunes hackers, spécialistes israéliens de la sécurité des données, dont certains n’ont pas eu leur bac ni terminé leurs études secondaires. Keith Alexander, directeur de l’Agence nationale de la Sécurité du gouvernement américain, est venu leur rendre hommage.