Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Le Prof. François Englert, professeur associé de l’université de Tel-Aviv, Prix Nobel de Physique

Le Prof. François Englert, professeur associé à l'Ecole de Physique et d'Astronomie de l'UTA, a obtenu le Prix Nobel de Physique en récompense de ses travaux sur le boson de Higgs, la fameuse "particule divine".

englert580-330 0Le  Prix Nobel de Physique a été décerné au Prof. François Englert pour “la découverte théorique d’un mécanisme qui contribue à notre compréhension de l’origine de la masse des particules subatomiques, et qui a récemment été confirmé", dans le cadre des expériences réalisées au sein de l'accélérateur de particules du CERN à Genève (voir notre article du 25/07/2012 "Des scientifiques de l'université de Tel-Aviv ont participé à la découverte probable de la particule divine").

François Englert, physicien nationalité belge, survivant de l'Holocauste et professeur émérite de l'université de Bruxelles est affilié à l'Ecole de Physique et d'Astronomie de l'UTA depuis 1984, et y est actuellement professeur associé. Le programme Sackler de l'Ecole de Physique fait venir des scientifiques et des universitaires de renom du monde entier pour qu'ils puissent poursuivre leurs recherches et enseigner à l'UTA, contribuant ainsi à son climat d'excellence et à sa réputation internationale.

Le Prof. belge, âgé de 80 ans, c'est vu décerner le prix Nobel de physique 2013 conjointement avec le Britannique Peter W. Higgs, 84 ans, professeur émérite à l'université d'Edimbourg en Grande-Bretagne pour leur théorie sur la manière dont les particules acquièrent une masse, pierre de touche du Modèle  Standard de la physique des particules. En 1964, les deux scientifiques avaient proposés cette théorie, chacun indépendamment (Englert en collaboration ave son collègue Robert Brout, maintenant décédé).

Le Modèle Standard de la physique des particules décrit les interactions entre les particules élémentaires qui constituent la matière. Selon ce modèle, tous les éléments de la création, des fleurs aux étoiles en passant par les êtres humains ne sont que l'agglomérat de particules de matière, reliées entre elles par des forces s'exerçant au moyen de médiateurs ou "bosons".

Ces particules se déplacent dans un champ invisible présent partout dans l'espace, et acquièrent leur masse en interagissant avec ce champ. Ce mécanisme est rendu possible par l'existence d'une particule spécifique, aujourd'hui appelée boson de Higgs, élément fondamental de ce champ, dite également "particule divine", ou "chaînon manquant", car il constitue le maillon qui manquait jusqu'à présent pour expliquer l'organisation de l'univers. C'est cette théorie proposée par François Englert et Peter Higgs qui leur a valu le Prix Nobel.

Le 4 juillet 2012, au laboratoire de recherche sur les particules du CERN (Centre européen pour la Recherche nucléaire), cette théorie avait été confirmée par la découverte de la particule de Higgs. Le collisionneur de particules du CERN, le LHC (Large Hadron Collider ouGrand collisionneur de hadrons en français) est probablement la machine la plus grande et la plus complexe jamais construite pas des humains. Deux groupes de recherche de 3000 scientifiques chacun, ATLAS et CMS, y ont extrait la particule de Higgs parmi des milliards de collisions réalisées dans l'accélérateur du LCH.