Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

25 Jui 2017
08:00AM - 05:00PM
CYBERWEEK 2017 A L'UNIVERSITE DE TEL-AVIV
25 Jui 2017
08:00AM - 05:00PM
CYBERWEEK 2017 A L'UNIVERSITE DE TEL-AVIV

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


HHhH en avant-première pour l'Université de Tel-Aviv

L'avant-première en Israël de HHhH, "L'homme au cœur de fer", film de Cédric Jimenez sur un roman de Laurent Binet, organisée par  l'Association des Amis francophones de l'Université de Tel-Aviv et sa directrice Agnès Goldman, a eu lieu vendredi 16 mai à la Cinémathèque de Tel-Aviv, en présence du producteur Alain Goldman, frère d'Agnès. La projection a été suivie d'un débat avec la salle orchestré par le journaliste et critique parisien Robert Sender. Un grand moment de cinéma qui a donné aux Amis francophones de l'UTA la primeur d'une production qui a de bonnes chances de se qualifier pour l'Oscar.

HHHH1Etaient également présents dans la salle Jean-Daniel Ruch, ambassadeur de Suisse en Israël, Bertrand Le Delezir, attaché audiovisuel de l'ambassade de France à Tel-Aviv,  l'acteur israélien Tsahi Halevi, et Dina Peled, directrice de la Cinémathèque de Tel-Aviv.

Agnès Goldman a tout d'abord rappelé le but de l'Association, qui est de faire découvrir l'excellence de l'enseignement et de la recherche de l'Université de Tel-Aviv, et de sponsoriser des bourses d'étudiants. L'an dernier, après un an d'existence, elle a pu en financer neuf. "Cette année, notre objectif est de collecter vingt bourses. Aidez-nous", a-t-elle ajouté.

Comme l'a rappelé le Prof. Ruth Amossy, Alain Goldman est le créateur de la société Légende Productions, dont le premier film Christophe Colomb avec Gérard Depardieu, fut un énorme succès commercial à l'échelle mondiale. Il a depuis produit de nombreuses œuvres cinématographiques célèbres, tels que Casino de Martin Scorsese en 1995, La Môme en 2007, La Rafle en 2010 et La French en 2014 avec Jean Dujardin et Gilles Lellouche.

Agnès Goldman, très émue, lui a remis un certificat signé du Président de l'Université de Tel-Aviv, pour sa contribution au cinéma français et international par une liste impressionnante de films, sa volonté de partager son expérience avec les étudiants, son combat courageux contre l'antisémitisme et son amitié de longue date pour l'Etat d'Israël et l'UTA. Elle lui a également remis en cadeau un tirage de l'unique cliché pris pendant la déclaration d'Indépendance de l'Etat d'Israël, par le photographe Rudi Weissenstein.

"L'histoire de jeunes qui combattent pour sauver le monde de la barbarie"

"C'est un immense bonheur d'être là" a déclaré le producteur qui a ensuite présenté son film, qui retrace la tentative d'élimination du plus dangereux des nazis, l'architecte de la solution finale par deux résistants,  Jozef Gabčík, slovaque,  et Jan Kubiš, tchèque, aujourd'hui considérés comme des héros nationaux. "J'ai d'abord été interpelé par le succès du livre, plébiscité par la jeunesse française, qui a obtenu un Goncourt du premier roman. Pourquoi les jeunes s'intéressent-ils à Heinrich et à deux jeunes slovaques qui se lancent dans une aventure folle ? C'est ainsi que j'ai eu envie de porter ce roman à l'écran".

"C'est l'histoire de jeunes qui combattent pour sauver le monde de la barbarie" poursuit-t-il, saluant au passage la présence dans la salle de l'ancien résistant Jean Frydman. " De tels individus sont pour moi une source d'inspiration. Quelle sorte d'ADN faut-il pour être si brave ? J'ai voulu montrer et glorifier ces gens qui ont eu le courage de lutter pour un combat si inégal".

HHHH3La projection du film, d'une durée de deux heures, qui a tenu les spectateurs en haleine du début jusqu'à la fin, a été suivie d'un débat introduit par Robert Sender, qui a relevé qu'il s'agit d'un "thriller historique non manichéen qui nous rappelle la valeur trop oubliée du sacrifice qui va en-delà de l'intérêt personnel".

Répondant aux questions des spectateurs, Alain Goldman (ou Ilan, prénom qu'il a choisi pendant son séjour en Israël, dans sa jeunesse), a raconté les difficultés qu'il a eu pour tourner le film: "Beaucoup de gens pensaient que le sujet était passé et n'en voyaient pas l'importance. Ce fut une route très longue et très complexe, et il a fallu mettre bout à bout des financements de tous les pays pour y parvenir. Mais au cinéma, plus le chemin est difficile, plus cela signifie que le film a un sens".

En route pour l'Oscar ?

Sur le choix du metteur en scène, Cédric Jimenez: "J'avais tourné auparavant un film avec lui, La French, sur le juge d'instruction Pierre Michel assassiné dans les années 80. Vous avez pu voir son lyrisme et la force des émotions et des sentiments humains qu'il est capable de mettre en scène dans un film d'action. C'est un engagé pour lequel j'ai beaucoup d'admiration".

HHHH4Le producteur a également précisé que le dispositif narratif du roman, qui procède par aller-retours entre vérité historique et réflexions personnelles, s'est avéré trop lourd pour le cinéma, et a été modifié en accord avec l'écrivain Laurent Binet, qui a participé de près au processus cinématographique.

Quant au titre, le même que celui du roman, il est l'acronyme allemand de Himmlers Hirn heißt Heydrich, littéralement "Le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich" (le h minuscule est celui du verbe, les substantifs commençant en allemand comme les noms propres par une majuscule). Il s'agit d'une boutade utilisée par les nazis entre eux, faisant allusion au peu d'intelligence qu'ils attribuaient à Himmler.

En conclusion, un grand moment de cinéma, qui a révélé en avant-première aux Amis francophones de l'UTA un film qui, comme l'a relevé l'un des spectateurs dans la salle, a de fortes chances d'être qualifié pour un Oscar, car réalisé en langue anglaise, et portant à la connaissance du grand public un récit héroïque d'importance mondiale jusque-là inconnu.

Ilan Goldman donnera un Masterclass pour les étudiants de l'UTA mardi matin à la Cinémathèque de Tel-Aviv.